Au coeur de la bande sahélo-saharienne du Tchad, les provinces du Batha, Wadi Fira et Ennedi Ouest sont des zones arides et semi-arides où l’accès à l’eau et aux pâturages est un défi pour les éleveur·euses semi-nomades et transhumants. L’accroissement de la taille des troupeaux – ovins, caprins, bovins et camelins – durant les deux dernières décennies et l’extension des terres cultivées complexifient la gestion des ressources pastorales et poussent les éleveur·euses transhumants plus tôt vers le Sud pour assurer la survie de leur cheptel.

Extrait de la série photo réalisée au Tchad en mars 2021 avec le projet PREPAS et CA17 INTERNATIONAL.

Tchad, 2021